Secret professionnel de l’avocat

La loi impose à l’avocat d’exercer sa profession en totale indépendance. Il se concentre pleinement sur la résolution du problème de son client et s’interdit tout conflit d’intérêts.

Mais le client doit aussi pouvoir communiquer avec son avocat dans un rapport de confiance absolu. A cet effet, le droit suisse soumet l’avocat à un secret professionnel, de sorte qu’aucune information donnée par le client ne pourra être divulguée sans son consentement aux autorités ou à un quelconque tiers.

Au regard de l’obligation d’indépendance de l’avocat, de son secret professionnel et du rapport de confiance qui en découle, le client aura la garantie qu’il pourra se confier sans réserve à son avocat et que celui-ci le conseillera et le représentera de manière optimale en toutes circonstances.

vers le haut